Accueil > Christianisme > Catholique > Organisation et gestion du clergé

Organisation et gestion du clergé

mercredi 10 janvier 2018, par Eliaqim

Le clergé est formé de prêtres, soit le pape, les évêques et les presbytres (plus communément appelés prêtres) et les diacres :

Le pape, l’évêque de Rome, est le successeur de saint Pierre, vicaire du Christ et chef de l’Église sur la terre. Le siège de son autorité est à la Basilique Saint-Pierre de Rome, à la Cité du Vatican, une ville-État indépendante à Rome.

Les évêques, à titre de successeurs immédiats des apôtres du Christ (pas comme vicaire du pape), sont responsables de la gestion des affaires de l’Église, de l’enseignement de la foi et de la propagation de la foi dans leur région ou diocèse.

Les presbytres (prêtres), auxquels les évêques ont conféré les Saints ordres afin de prêcher la parole de Dieu et de dispenser les sacrements, sauf celui des Saints ordres (appelant une personne laïque à la prêtrise ou au diaconat) ;

Le diaconat est constitué d’un groupe de diacres ordonnés afin d’accomplir certaines tâches de l’Église. Le travail des diacres s’étend maintenant au baptême, à l’administration de la sainte communion après qu’un prêtre a consacré le pain et le vin et le sermon pendant une messe.

Tous les membres du clergé de l’Église catholique romaine doivent être des hommes célibataires. Ils font vœu de chasteté.

De plus, au cours des siècles, des ordres et des communautés de sœurs et de frères ont été formés afin de poursuivre (au sein de communautés religieuses parfois cloîtrées), des vocations de prières contemplatives pour l’humanité, d’enseignement public et de soins infirmiers. Ces communautés religieuses dont les membres font vœu de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, sont considérées comme les « ordres ».

  • Le siège du gouvernement de l’Église catholique romaine est le Vatican. Le pontife (prêtre suprême) ou pape, est le chef du gouvernement du Vatican et le chef de l’Église. Toutefois, à l’échelle internationale, on peut observer la présence de l’Église dans la plupart des nations, alors aux fins de gestion et pour des questions d’ordre pratique de même que pour reconnaître l’autorité des évêques comme successeurs des apôtres, elle est organisée sous la direction du Vatican en paliers épiscopaux, c’est-à-dire la gestion par les évêques.

Le pape, à titre d’évêque de Rome et de successeur de saint Pierre selon une lignée ininterrompue, est vicaire du Christ et chef de l’Église sur la terre. Le pape ordonne les prêtres à l’office d’évêque.

Les cardinaux sont des archevêques ou des évêques nommés par le pape à des fonctions particulières. Ils se réunissent en tant que Collège sacré des cardinaux, au Vatican, afin d’élire un nouveau pape après le décès du précédent titulaire. Ils agissent comme conseillers principaux du pape et principaux membres de la bureaucratie du Vatican. (cour de Rome).

Les évêques, à titre de chefs des diocèses, exercent une autorité directe sur les fidèles. En tant que successeurs directs des apôtres, ils parlent avec autorité lorsqu’ils interprètent les enseignements du Christ et de l’Église en ce qui concerne les questions de foi et de moralité. Pour des raisons administratives avantageuses, les diocèses peuvent être groupés en archidiocèses et administrés par des archevêques. Les évêques et les archevêques ordonnent des laïcs à la prêtrise.

En général, les presbytres (prêtres) sont nommés curés par des évêques afin de gérer chacune des paroisses des diocèses.