Accueil > Christianisme > Catholique > Santé et soins médicaux

Santé et soins médicaux

mercredi 10 janvier 2018, par Eliaqim

L’Église catholique romaine s’oppose à l’avortement ; on considère que le fœtus, même au tout début de son existence, est un être humain à part entière et déjà doté d’une âme.

Les catholiques romains n’ont aucune objection théologique ou doctrinale à l’égard de la transplantation d’organe, de la transfusion sanguine ou des autopsies effectuées à des fins légales ou de recherche scientifique. Lorsque cela est approprié, on peut utiliser des moyens artificiels afin de prolonger la vie dans le but d’aider le patient à se rétablir. Il n’est pas nécessaire de prolonger la vie par des moyens artificiels lorsqu’il n’y a pas d’espoir de guérison.

L’Église s’oppose à l’insémination artificielle, qu’elle juge immorale. L’Église s’oppose à la stérilisation, sauf lorsque cela est médicalement nécessaire pour la santé du patient.

L’Église s’oppose aux moyens artificiels de régulation des naissances.