Accueil > Christianisme > Témoins de Jéhovah > Sacrements

Sacrements

vendredi 12 janvier 2018, par Eliaqim

  • Les pratiques des Témoins de Jéhovah comportent comme principales cérémonies le Mémorial (célébration annuelle de la Cène) célébrée une fois par année, le jour de la mort du Christ en mémoire de son sacrifice expiatoire et le baptême par immersion dans l’eau, un symbole de consécration. En 2016, plus de 20 millions de Témoins de Jéhovah et sympathisants ont assisté à cette cérémonie dans le monde [1].

Le baptême

Le baptême représente pour les Témoins de Jéhovah une étape d’une importance capitale dans leur engagement religieux. Il est selon eux la seule manière de se positionner officiellement pour le nom de Jéhovah et de lui vouer sa vie. Il doit se faire en connaissance de cause, c’est pourquoi les Témoins de Jéhovah ne baptisent pas les bébés ou les petits enfants. Il est pour eux le seul moyen de vouer leur vie à Jéhovah et servir son organisation. Devenir un Témoin de Jéhovah actif et le rester est, selon eux, le seul moyen d’échapper à la destruction prochaine du monde actuel à Harmaguédon [2], [3].

Il faut obligatoirement être baptisé pour pouvoir accéder à certains « privilèges de service » au sein de l’Organisation, tels que les différentes formes du service de pionnier, les fonctions de surveillance au sein de la congrégation (pour les hommes) et la possibilité de prononcer une prière en public.

Dans certaines publications, le fait de se faire baptiser est comparé à celui de se marier : ainsi, le baptême est censé marquer le commencement d’une vie consacrée désormais à servir Jéhovah et son organisation, auxquelles l’adepte a voué sa vie, tout comme le jour des noces rend public l’engagement qu’ils ont pris en privé de se marier, puis de vivre comme mari et femme [4]. Toutefois, pour les Témoins de Jéhovah, le baptême ne constitue pas un sacrement et ne purifie pas à lui seul des péchés [5]. En se basant sur l’Évangile selon Matthieu 28 : 19, 20, le baptême doit se faire « au nom du Père, du Fils et de l’esprit saint », c’est-à-dire selon eux, non en croyant à la doctrine de la Trinité, mais en ce sens que le candidat doit reconnaître la position et l’autorité de Jéhovah, Dieu considéré comme son Créateur et son Père céleste, la fonction et l’autorité de Jésus Christ en qualité de Fils de Dieu, de Rédempteur et de Roi, et l’action de l’esprit saint ou force agissante de Jéhovah notamment pour comprendre la Bible, pour prêcher et pour manifester différentes qualités [6] .

Conditions requises pour le baptême
Bien avant le baptême, le néophyte appelé « ami de la vérité » (c’est-à-dire celui qui bénéficie d’une étude biblique à domicile et assiste régulièrement aux réunions du mouvement) peut demander à être nommé « proclamateur non-baptisé », ce qui lui permettra de participer à l’œuvre d’évangélisation et l’identifiera ainsi à un Témoin de Jéhovah. Des anciens vérifieront son niveau de connaissance biblique ainsi que son mode de vie pour voir s’il remplit les conditions requises telles qu’édictées par le mouvement. On s’attendra généralement ensuite à ce que, dans un délai raisonnable de quelques mois, ce futur membre demande à être baptisé.

Pour se faire baptiser, le candidat doit en faire la demande aux anciens de la congrégation qu’il fréquente. Ceux-ci vont alors lui demander s’il s’est d’abord voué à Jéhovah dans la prière, et s’assureront également que le postulant mène une vie conforme aux enseignements. Ensuite, trois anciens visiteront successivement le postulant afin de lui poser les 104 questions figurant dans le livre Organisés pour faire la volonté de Jéhovah, celles-ci ayant pour but de vérifier les connaissances du futur baptisé sur la doctrine du mouvement. Les questions portent sur l’enseignement de base des témoins de Jéhovah, les exigences de leur organisation et la hiérarchie à l’intérieur du mouvement. Si les réponses du candidat sont jugées satisfaisantes, il sera admis au baptême.

Déroulement de la cérémonie
Le baptême a lieu en général lors des assemblées. Les candidats sont présentés à tous les participants, sous des applaudissements souvent nourris. Ils sont ensuite conduits dans une piscine, où on les baptise par immersion complète [7].

Le discours du baptême, qui a généralement lieu le samedi en fin de matinée, dure une demi-heure. Avant que celui-ci ne débute, les candidats ont été invités à s’asseoir dans les premiers rangs de l’assemblée qui leur sont réservés. Au début du discours, l’ancien qui le prononce souhaite la bienvenue aux candidats. Ensuite, l’orateur rappelle le cheminement ayant conduit les candidats au baptême et explique ce que celui-ci signifiera dans leur vie. Vers la fin de l’exposé, les candidats au baptême sont invités à se lever, puis deux questions appelées « vœux baptismaux » leur sont posées, auxquelles ils doivent répondre collectivement à haute et intelligible voix :

1 - « Sur la base du sacrifice de Jésus-Christ, vous êtes-vous repenti de vos péchés et vous êtes-vous voué à Jéhovah pour faire sa volonté ? »

2 - « Comprenez-vous qu’en vous vouant à Dieu et en vous faisant baptiser vous vous identifiez à un Témoin de Jéhovah et vous vous unissez à l’organisation divine, qui est dirigée par l’esprit saint ? »

Les candidats répondent à chacune des deux questions par l’affirmative et sont en général chaleureusement applaudis par l’auditoire. L’orateur précise ensuite que « [leurs] réponses claires et affirmatives à ces questions indiquent qu[’ils] remplisse[nt] les conditions requises pour être baptisés comme ministres ordonnés de Jéhovah Dieu ». Une prière est ensuite prononcée spécialement à l’attention des candidats et un cantique ayant trait au baptême est chanté.

Cérémonie du baptême
Les candidats

Les candidats se dirigent ensuite vers le lieu de l’immersion, en général une piscine à l’intérieur de la Salle d’assemblée, où des cabines sont à leur disposition pour revêtir leur maillot de bain. En règle générale, un seul homme, un ancien, immerge le candidat au baptême, sauf cas particuliers (mesure de sécurité ou santé très précaire du candidat) [8]. Cet ancien descend dans l’eau, vêtu d’un short et d’un maillot blanc à manches courtes et accueille un par un les candidats au baptême, à qui il demande de se pincer le nez. Chaque candidat est baptisé par immersion totale et est immédiatement remontée. Très souvent, des écrans de télévision sont à la disposition du public à l’intérieur de l’auditorium afin qu’il suive l’évènement. La famille et les amis prennent parfois des photos. Les nouveaux baptisés regagnant l’auditorium sont en général chaudement félicités et embrassés par leurs coreligionnaires. Ils seront désormais appelés ’frères’ ou ’sœurs’ suivis de leur nom lors de leur participation au culte [9].

Pour les Témoins de Jéhovah, le baptême est un moment à la fois sérieux et joyeux. Pour prouver le caractère solennel de ce geste, ils montrent que Jésus a prié au moment de son baptême d’après l’Évangile selon Luc 3:21. Toutefois, d’après eux, la Bible ne montre pas que le baptême doit être un événement sombre ou sinistre, exigeant des postures spéciales ou la récitation de textes. Il n’est pas non plus exigé de porter une robe blanche ou noire, mais une tenue de bain qui découvrirait trop les formes du corps ou des tee-shirts arborant des slogans ou de la publicité ne seraient pas jugés convenants. De plus, en sortant de l’eau, le fidèle ne doit pas faire de gestes particuliers ni se comporter comme s’il avait remporté une grande victoire. Le mouvement religieux ne juge pas non plus convenable une manifestation de victoire, des sifflements, un bouquet de fleurs ou une soirée en l’honneur de celui qui s’est fait baptiser [10].

Les nouveaux disciples figurent désormais sur le registre des baptêmes tenu à jour par le secrétaire de la congrégation à laquelle ils appartiennent. Lors des communications de la Réunion de service suivante, une annonce est faite pour informer officiellement les autres fidèles des noms des nouveaux baptisés.

Baptême des enfants
Le baptême n’est pas réservé à de jeunes enfants mais à des enfants qui ont été capables d’assimiler l’enseignement prodigué par le mouvement. Dans la pratique, certains se font baptiser vers l’âge de 10 ans et d’autres ne le sont pas encore à 15 ans (d’autres attendent même plus tard). Il est tout à fait possible de concevoir qu’un enfant ait réussi à intégrer toutes les connaissances nécessaires à son baptême, celles-ci étant répétées très fréquemment lors des réunions tenues dans la congrégation et de l’étude des publications de la Société Watchtower.

  • On remarquera que, dans la pratique, les enfants ne sont pas contraints dans leur ensemble à devenir Témoins de Jéhovah.

Point de vue sur le baptême dans les autres églises
Les Témoins de Jéhovah ne reconnaissent pas le baptême administré par les autres confessions chrétiennes, car celles-ci ont des enseignements qui diffèrent des leurs. De ce fait, le fidèle doit obligatoirement se faire baptiser selon les exigences des Témoins de Jéhovah pour être intégré dans le mouvement [11].

Le baptême effectué sur des nouveau-nés comme dans l’Église catholique est pour eux sans effet, car le baptême est imposé par la famille, le bébé n’étant alors pas encore une personne consciente et volontaire. De plus, les témoins de Jéhovah estiment que l’on doit connaître l’enseignement et se faire baptiser par immersion complète, ce qui n’est pas le cas lors d’un baptême de nouveau-nés [12].

Mémorial de la mort du Christ

La principale cérémonie du culte des Témoins de Jéhovah est le « Mémorial » de la mort du Christ, également appelé « Repas du Seigneur » ou encore « Commémoration ». Il est célébré chaque année à une date calculée par les Témoins de Jéhovah comme tombant la veille de la Pâque juive de l’époque du Christ, c’est-à-dire le 14e jour du mois de Nisan du calendrier juif [13]. La cérémonie commence après le coucher du soleil et commémore la dernière Cène, selon l’injonction du Christ de « faire ceci en souvenir de lui ».

Une fois par an, partout dans le monde, nous commémorons le sacrifice de Jésus. En effet, lors de la Cène, il a demandé à ses disciples : « Continuez à faire ceci en souvenir de moi » (Luc 22:19). La prochaine commémoration [14] aura lieu : le vendredi 19 avril 2019.

Le pain et le vin, appelés « emblèmes », circulent parmi les assistants dans des assiettes et des verres. Pour les Témoins de Jéhovah, ces emblèmes ne sont que des symboles du corps et du sang du Christ, car ils ne croient pas à la transsubstantiation. Les emblèmes ne sont pas consommés par la majorité d’entre eux. Seuls les « membres oints » (ceux qui font partie des 144 000 élus) y prennent part, soit aujourd’hui environ 18 000 personnes.

  • La Pâque, dans la tradition juive, a lieu le soir du quatorzième jour du premier mois de Nissan. Les mois du calendrier Juif sont comptés selon la Lune, comme il est d’usage dans le Judaïsme. La Pâque tombe toujours à la veille de la pleine lune.
P.-S.

Certains passages du contenu de cette page sont soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pratiques des Témoins de Jéhovah de fr.wikipedia.org en français. D’autres passages indiqués dans "Notes et références" sont parfois la propriété intellectuelle de la Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania, Inc. (la « Watch Tower ») est consultable en ligne sur le site officiel jw.org.

Notes et références

[12017 — Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watchtower, 2016

[2La connaissance qui mène à la vie éternelle, Watchtower Bible and Tract Society, 2002, (ISBN 9782911291272), p. 180 : « Avez-vous le désir sincère de recevoir la marque réservée à ceux qui servent Dieu ? Cette marque inclut l’offrande de soi et le baptême, qui sont indispensables pour être sauvés. »

[3Massimo Introvigne, Les Témoins de Jéhovah, Éditions Fides, 1990, p. 99-101 (ISBN 9782204040990)

[4La Tour de Garde, 15 novembre 1998, p. 12

[5« Devriez-vous être baptisé ? », La Tour de Garde, 1er avril 1993, p. 6

[6"Pourquoi se faire baptiser ?", La Tour de Garde, 1er avril 2002, p. 11

[7James Penton, Apocalypse Delayed : The Story of Jehovah’s Witnesses, Université de Toronto, 1985, (ISBN 0802079733) p. 191

[8"Questions des lecteurs", La Tour de Garde, 15 novembre 1986, p. 31

[9Les Témoins de Jéhovah - Pour un christianisme original, Philippe Barbey, L’Harmattan, 2003, p. 130 (ISBN 2-7475-4064-2)

[10"Questions des lecteurs", La Tour de Garde, 1er avril 1995, p. 30

[11"D’après la Bible... Devriez-vous être rebaptisé" ?, Réveillez-vous !, 8 janvier 1994, p. 26-27

[12"Les Témoins de Jéhovah - Pour un christianisme original, de Philippe Barbey

[13Bernard Blandre, Les Témoins de Jéhovah : un siècle d’histoire, Éditions Desclée de Brouwer, 1987, (ISBN 9782220026404) p. 116-118

[14Nous vous invitons à cet (évènement spécial jw.org), qui est ouvert au public, comme le sont d’ailleurs tous nos offices. L’entrée est libre, et il n’y a jamais de quête. le vendredi 19 avril 2019.